5 leviers déterminants pour développer une idée géniale

//5 leviers déterminants pour développer une idée géniale

Très souvent lors de mes conférences ou de mes séminaires, les participants viennent me voir pour me poser cette question : « Comment fais-tu pour avoir des idées qui rencontrent autant de succès ? »

Il semblerait qu’en cette ère de l’innovation et de la créativité, alors que nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir faire partie de la tribu des entrepreneurs du nouveau monde, nous nous retrouvons parfois avec cette impression (ou cette peur) d’être invisibles, noyés dans le flot des idées des autres. On pourrait même arriver à croire que tout a déjà été fait (quelle idée !) et que même si on essayait de développer notre propre idée, d’autres l’auront probablement déjà fait avant nous et mieux que nous…. (pourquoi même essayer ?)

Alors la grande question devient : « Comment avoir une idée percutante qui sorte franchement du lot et qui permette une réelle contribution à l’humanité ? »

À force d’entendre ce genre de questions et d’interrogations, je me suis mise à réfléchir, à observer, à faire des recherches et je suis parvenue à identifier 5 leviers déterminants pour développer une idée géniale.

Je ne prétends aucunement vous garantir qu’en activant ces 5 leviers vous aurez à coup sûr une idée géniale, mais je peux vous assurer que si vous apprenez à les mettre au cœur de votre vie, petit à petit, vous arriverez à naviguer dans un monde d’inspiration et de possibilités jusque-là insoupçonnées et dans lequel vous allez vous régaler !

1. Il ne s’agit pas tant de chercher l’idée que de la laisser émerger !

Souvent quand nous cherchons à développer une idée nous pouvons nous perdre dans notre raisonnement. Nous adoptons une approche logique et analytique, nous demandons conseil aux autres, nous espérons recevoir une validation de l’extérieur.  Nous cherchons l’information qu’il nous manque dans des livres, sur internet…. Nous faisons des brainstorms, des check-lists, des tableaux de toutes ces bonnes idées que nous « pourrions » développer et qui « pourraient » marcher.

Et si, au lieu de chercher à l’extérieur de nous la réponse, nous cherchions au contraire à faire taire notre tête et à écouter l’invisible et l’inaudible qui sont à l’intérieur de nous et qui ne demandent qu’une chose, c’est d’être enfin entendus et reconnus !

Si nous cherchons à développer une idée avec une approche analytique, nous allons donner naissance à une solution logique ! Pour voir émerger une idée qui sorte des sentiers battus, il peut être intéressant de créer les conditions d’une « illumination ».

J’ai personnellement reçu mes plus belles idées, non pas derrière mon ordinateur mais sous ma douche, dans mon lit, lors de promenades en nature ou sur la piste de danse ! C’est lorsque que j’étais déconnectée de ma tête et reconnectée à mon corps et mon coeur que j’ai pu laisser mes belles idées émerger !

Philippe STARK, une des personnes les plus créatives de notre époque, explique qu’à la source de ses créations, il y a l’intuition. Il ne trouve pas ces idées géniales grâce à son intelligence. D’ailleurs, il dit lui-même ne pas être intelligent et avoir mal à la tête quand il essaie de réfléchir ou de raisonner. En revanche, Stark nous dit qu’il appuie ses créations sur ce qu’il appelle son magma. Stark dit qu’il ne s’intéresse pas à grand-chose, qu’il ne regarde pas la télévision et sort très peu. Son magma se nourrit de son environnement, absorbe une multitude de micros informations inconscientes qui, tout d’un coup, se transforment en l’apparition d’une idée. Il semblerait donc que Philippe STARK soit devenu maître à permettre cette émergence des idées.

2. Prendre conscience de l’intolérance au vide que nous sommes en train de cultiver

Alors que j’étais en train de finaliser l’écriture de mon livre WAKE UP ! j’ai eu une révélation. J’avais du mal à trouver du temps pour écrire, j’avais du mal à mettre de l’ordre dans mes idées et à coucher sur papier ce que j’avais sur le cœur. Je me sentais frustrée et je commençais à me demander si j’allais un jour réussir à terminer ce projet. Jusqu’au jour où j’ai pu identifier la source de mon problème. Je me suis rendue compte que j’étais devenue intolérante au vide. Alors que chaque jour je me confrontais à la page blanche de mon manuscrit (vide), je me suis observée à chercher à remplir ce vide par tous les moyens. Je prenais mon téléphone pour voir si je n’avais pas reçu de SMS, j’ouvrais mon application de mail pour voir si quelqu’un avait quelque chose d’important à me dire ou je me perdais sur les réseaux sociaux à regarder les idées des autres défiler ! J’ai compris que le seul moyen pour moi de terminer mon projet d’écriture devait passer par un sevrage de mes distractions. Je devais réapprendre à être à l’aise avec le vide de ma page blanche pour créer un espace qui permettrait l’accouchement de mes idées. C’est ainsi que je me suis lancé un nouveau challenge « 21 jours sans médias ».

Voyez-vous, toute création doit d’abord commencer par du vide, par du RIEN ! Si nous remplissons tous nos vides par l’agitation qui ne s’arrête jamais derrière nos écrans alors nous perdons notre capacité à créer. Si vous voulez développer une idée géniale alors apprenez à vous DECONNECTER et à vous sevrer de cette tendance que nous avons de toujours remplir nos vies de choses qui nous polluent et qui nous empêchent de mobiliser notre brillance ! Réapprenons à être à l’aise avec le vide, avec le rien ! De ce rien notre idée pourra naître !

3. Être en quête de l’absurde plutôt que du raisonnable

Albert Einstein nous le dit si bien quand il écrit « Si l’idée n’est pas « a priori » absurde, elle est sans espoir ».

Dans mes séminaires Wake Up !, alors que j’accompagne les participants à arrêter de vivre leur vie à moitié endormis, nombreux sont ceux qui me demandent « comment avoir de l’audace ? », « comment oser sortir de notre zone de confort ? ». Ma réponse est claire : notre zone de confort est en fait notre zone de médiocrité !  Si nous voulons développer des idées géniales, il faut que nous osions sortir du cadre et le meilleur moyen de faire cela est d’arrêter de mettre le couvercle sur les idées qui émergent à travers nous. Combien de fois avons-nous eu une idée géniale sous notre douche puis finalement nous nous sommes dit « non franchement, c’est n’importe quoi ». Et si cette petite voix dans notre tête qui nous dit « c’est franchement n’importe quoi » était au contraire un indicateur que nous sommes peut-être en train de toucher du doigt une idée géniale. Si on se dit que c’est n’importe quoi, cela veut peut-être dire que c’est important non ?

4. Se lever le matin CONFIANT(E) ET CURIEUX(SE)

Quand je me sens paumée, un peu noyée dans mes doutes et mes interrogations sur les projets que j’aimerais mettre au coeur de ma vie, je reviens à cette pratique aussi simple que percutante « se lever le matin confiant(e), curieux(se) ». Dès que je pose les pieds sur le sol à mon réveil, je déclare: « je me demande bien ce que cette journée va me donner comme opportunité de me rapprocher de ma prochaine idée géniale ! ». Je me lève curieuse et aux aguets pour recevoir les indicateurs et ressentir les signaux que la vie va me donner au fil de ma journée. Et c’est ainsi que, tout d’un coup, je vois ma journée avec un filtre. Je suis confiante dans le fait qu’une idée géniale est sur le point d’émerger dans ma vie et je navigue ma journée avec un filtre qui cherche à détecter tout ce que j’ai besoin d’apprendre sur mon chemin pour me préparer à l’émergence de cette idée. Et c’est ainsi que je me surprends tout d’un coup à remarquer des choses qui normalement seraient probablement passées inaperçues. Je vois le petit article sur la colonne de droite dans le magazine, je suis témoin d’une interaction au bureau qui provoquera ma prochaine prise de conscience, j’ouvre une newsletter que je n’ai pas lue depuis plusieurs semaines et j’y trouve l’information d’une conférence sur un sujet qui me parle…. Ma confiance et ma curiosité me permettent d’activer mon radar et de capter de manière souvent inconsciente toutes ces petites choses qui, un jour, permettront l’émergence de ma prochaine belle idée.

5. Oser croire que ce qui émerge en moi est important !

Voilà probablement le point le plus important de cet article. Rien ne sert de mettre en pratique les 4 premiers leviers si, au final, vous n’êtes pas capable d’accorder de l’importance à ce qui va émerger ! Combien de fois par le passé je me suis surprise à couper court à mes idées parce que je doutais de moi. Je me disais que mes idées étaient trop légères, trop frivoles, que probablement il me manquait une information importante qui du coup invaliderait tout le projet. Je pensais que personne ne serait intéressé par mon idée, que je n’étais pas légitime et probablement pas assez « armée » pour donner naissance au projet et l’accompagner.

J’ai eu l’idée de J’arrête de râler un soir dans mon lit, celle de Wake Up ! sur la piste de danse pendant un cours de NIA. Aucune de ces idées n’auraient été GENIALES si par la suite je ne les avais pas mises au coeur de ma vie. Si je ne m’étais pas battue pour les défendre et les porter jusqu’au bout. Nombreuses étaient les personnes autour de moi qui n’y croyaient pas. Mais moi j’ai choisi que ces idées étaient importantes parce qu’elles étaient alignées avec qui j’étais. Elles me faisaient vibrer et je voulais enlever tous les obstacles qui pourraient m’empêcher de les partager avec le monde. Alors je m’y suis mise, j’ai osé poser des actes à la hauteur de mon idée. Je me suis retrouvée plus intéressée par ce que l’idée pouvait contribuer au monde que par mes doutes et les obstacles que j’allais devoir dépasser. Oui, ce qui émerge en vous est important ! Arrêtez de diminuer vos belles idées, osez les défendre et activer votre brillance.

Love &  Respect,

Christine Lewicki  

Vous désirez partager cet article dans votre Ezine/Blog/Site? Vous êtes les bienvenus en incluant le petit texte suivant :

“Christine Lewicki, est une coach en entreprise certifiée, auteur du Bestseller “J’arrête de râler!” publié en plusieurs langues, Conférencière et Facilitatrice de groupes MasterMind en France et aux Etats-unis. La passion de Christine est d’aider les gens ordinaires à puiser dans leur zone de génie pour se créer des vies {extra}ordinaires, une action imparfaite à la fois.  Elle propose plusieurs programmes pour aider les entrepreneurs à affirmer leur expertise mais aussi pour tous ceux qui veulent entreprendre leur vie (sans pour autant avoir de business). Tous les mois, elle publie une newsletter et partage avec ses lecteurs, ses meilleurs conseils, outils et source d’inspiration. Pour vous abonner, visiter le site ChristineLewicki.com.

Aucun commentaire

  1. Soazig Le Brun 20 septembre 2015 à 8 h 49 min

    Chère Christine,
    Quel magnifique article ! Tout est résumé et cela légitime encore plus mon grand « projet n’importe quoi » que j’ai démarré il y a 1 mois 1/2…Et suite au séminaire Wake Up de Mars dernier, je saisis toutes les opportunités, pourtant simples en apparence, pour y mettre vraiment, sincèrement, toute ma brillance, et c’est fou tout ce que je récolte en retour !
    Et le plus fou, c’est que cette spirale vertueuse fait émerger encore d’autres projets, plus « n’importe quoi » les uns que les autres, mais tellement excitants!!! Et lorsque l’on est porté par une telle énergie, une telle envie, ça ne peut que marcher, non ? En acceptant aussi, bien sûr, les côtés imparfaits, qui nous permettent de nous connaître encore mieux !
    Merci à toi, merci de nous transmettre si clairement tes méthodes si simples, mais si efficaces si on décide d’y croire…
    Je te souhaite une belle journée et un bel automne riche de projets rayonnants.
    Soazig

  2. Osons! Osez! | Still Flowing Yoga Time! 27 septembre 2015 à 17 h 22 min

    […] Lewicki nous parle des 5 leviers déterminants pour développer une idée géniale! Chouette alors! Et si vous osiez lire puis déclencher ces 5 leviers en […]

  3. […] Pour lire l’article complet […]

Laisser un commentaire