Les 6 règles d’or pour faire du temps votre allié

/, Poser des actes/Les 6 règles d’or pour faire du temps votre allié

Les 6 règles d’or pour faire du temps votre allié

Je cours, tu cours, il court, nous courons… vous courez ? Si oui, ces quelques lignes sont pour vous !

perdrebeaucoupaetreoccupé2

Vous portez en vous depuis plusieurs années le projet d’écrire un livre mais vous ne trouvez jamais le temps de vous poser pour commencer ? vous voulez faire ce grand voyage depuis cinq ans mais le travail, les enfants, la grand-mère malade sont des obstacles sur votre route ? Ou bien vous voulez provoquer du changement dans votre réussite professionnelle mais finalement vous trouvez toujours de bonnes excuses pour reporter à plus tard (quand les enfants seront plus grands, quand vous aurez fini votre longue « to-do list », quand vous pourrez sortir la tête du guidon, quand vous aurez moins peur de perturber l’équilibre de vie que vous avez déjà tellement de mal à maintenir…) bref, vous procrastinez et vous passez votre journée à gérer les urgences tout en sachant que vous passez à côté d’une partie de votre vie. Alors la culpabilité envahit votre tête et le temps devient votre ennemi numéro un ? Pas de panique, des solutions existent.

J’ai identifié 6 règles d’or qui ont changé ma vie. Pourquoi pas la vôtre ? 6 règles qui m’ont permis d’avancer sur les choses qui me tiennent à cœur tout en ne mettant pas de côté mes autres responsabilités.

1. Je choisis délibérément de ralentir le temps
Vous dites peut-être parfois au cours d’une conversation, « le temps passe trop vite », « avec les années le temps s’accélère »… Commencez par bannir ces petites phrases apparemment anodines de vos propos. N’oubliez pas que « mes mots créent ma réalité ». Si vous vous dites que le temps passe vite, qui plus est si vous le dites à un tiers, il y a de grandes chances pour qu’effectivement vous ne le voyiez pas passer… Dès maintenant, observez la journée qui s’écoule, faites des pauses toutes les deux heures par exemple, faites une marche en pleine nature, prenez quelques belles respirations en regardant par la fenêtre ou choisissez toute autre activité ressourçante. Arrêtez le temps un instant. Bizarrement il cesse de vous filer entre les doigts. Vous pouvez alors passer à la deuxième règle d’or.

2. Je m’ancre dans le présent
Une fois j’ai entendu dire que le passé crée de la dépression et le futur de l’anxiété. C’est certes un trait grossi et caricatural mais il a l’avantage de nous ramener au présent, seule réalité tangible de notre vie. Facile à dire mais pas à faire ? Là encore, c’est une question d’entraînement. Comme vous, il m’arrive encore bien souvent de faire des allers-retours dans mon cerveau entre le passé et le futur, mais l’important c’est de pouvoir l’identifier pour appuyer sur « Pause ». Si mon cerveau fume de ces mille pensées à la seconde, je prends une grande inspiration et fais alors appel à ce que j’apprends dans mes cours de yoga. Vous rigoleriez peut être en me voyant mettre la tête en bas pour changer de perception un instant… pourtant, la minute suivante, je suis de nouveau ancrée. C’est l’astuce qui me correspond actuellement… à vous de trouver le vôtre !

3. Je me fixe des challenges personnels
J’aime tout particulièrement un atelier dans les séminaires Wake up que je propose chaque année : il s’agit d’établir la liste de nos envies les plus chères pour l’année qui vient, les rayons du soleil viennent alors illuminer les visages de chacun, libérés de leurs barrières et limites conscientes ou inconscientes. Je leur demande d’identifier et de hiérarchiser douze objectifs qui font chanter leurs cœurs (grands, moyens ou petits projets confondus). À partir de là, tout peut commencer ! Exemple : Vous voulez écrire un livre : lancez-vous le challenge d’écrire ne serait-ce qu’un quart d’heure par jour pendant les 21 prochains jours (qui a dit qu’il fallait écrire six heures chaque jour pour devenir auteur ?) ensuite l’habitude sera ancrée en vous et votre livre prendra forme. Remerciez-vous pour chacun de vos pas. Marche après marche sur l’escalier du temps, vous tendez vers la réalisation de vos rêves ! C’est la consistance et la répétition de nos petits efforts vers notre GRAND  projet qui feront TOUTE la différence.

4. Je fais du tri dans mon agenda
Et oui, comme le dit le vieil adage, choisir c’est renoncer… Prenez le lundi, puis tous les jours de votre prochaine semaine dans votre agenda de ministre. Pouvez-vous supprimer certaines lignes qui vous semblaient hier encore indispensables ? Non, vraiment ? Persistez face à vos résistances. Je procède de cette manière régulièrement en révisant mon agenda en fonction des choses que je veux mettre au coeur de ma vie. Je cherche à simplifier mes engagements, à me consacrer à moins de choses mais à m’y consacrer pleinement pour finalement créer plus de valeur, pour moi mais aussi pour les autres. Combien d’actions faites-vous de manière non choisie, par pure obligation, parce que vous pensez que vous “ devez” ou vous craignez ne pas être une personne “bien” si vous ne les faites pas ?
Et si vous osiez dire “non” à certaines de ces choses pour dire “oui” à d’autres qui ont une vraie valeur à vos yeux ? Et si vous osiez carrément ne plus faire certaines tâches ? Pour celles qui doivent absolument être faites, osez investir pour déléguer ce qui vous « pollue » (peut-être le ménage, les courses, le désherbage, les factures?…) et contribuez plutôt avec des actions qui vous mettent en joie et font toute la différence. Je vous entends déjà dire “ moi c’est différent, je ne peux pas, je n’ai pas les moyens… » mais pensez un peu au gâchis de certaines de vos journées lorsque vous consacrez votre temps à faire des choses qu’il “faut” faire mais où vous ne créez pas de réelle valeur ?

5. Je crée de l’espace pour les projets que je porte dans mon coeur
J’ai appris à ne plus me laisser envahir par des choses chronophages et sans valeurs et à bloquer un réel espace-temps dans mon agenda pour avancer sur mes belles idées. Ainsi par exemple, quand je programme un nouveau séminaire, je décide de m’isoler un soir chaque semaine pour le préparer dans un café à l’ambiance inspirante. Il y a quelques années il m’était impensable de m’absenter en privant mes enfants de ma présence pour le coucher ! Pourtant en parlant avec mon mari je me suis aperçue qu’il était tout-à-fait disposé à me laisser cette plage horaire pour mon projet. Et figurez-vous que mes filles étaient ravies de cette soirée avec leur papa ! De la même manière pour écrire mon livre “J’arrête de râler” j’ai choisi de consacrer la première heure de ma journée à écrire. Ainsi j’ai commencé à me lever tous le jours à 5h45 du matin (moi qui ai toujours proclamé que tout réveil avant 7h était intolérable, j’ai révisé mes préjugés) pour écrire une heure avant le lever de mes enfants. Depuis quelque temps je crée un nouvel espace dans mon agenda pour prendre du recul. Ainsi les 4èmes vendredis du mois sont devenus des “reflexion days” où je travaille sur mes projets en sortant de chez moi, de mon bureau. Je n’emporte pas mon ordinateur mais seulement un bloc-notes et mes crayons de couleur ! Je passe la journée dans un lieu inspirant (la plage, les salons d’un bel hôtel) et je fais des « Mindmap « pour mettre en forme toutes ces belles choses que je veux créer dans ma vie. Quel délice de sortir de la spirale et de laisser émerger ce qui a envie de se révéler à travers moi !

6. Je mets la discipline au cœur de mon quotidien
STOP au multitâche ! Nous les femmes sommes particulièrement douées pour ça. Pourtant l’enjeu est bien de s’en libérer et de faire une tâche après une autre pour plus d’efficacité (sans jamais perdre de vue la bienveillance envers soi-même !). Si vous voulez des résultats, il n’y a pas de secret, commencez un projet, finissez le avant de passer à un autre et bannissez la dispersion. Je bloque de mon côté tous les jours des plages horaires durant lesquelles je m’interdis de regarder mes mails qui arrivent sans cesse ou les réseaux sociaux qui me narguent (je m’aide de la technique POMODORO pour me discipliner et me cadrer). Je profite de ces moments pour m’ancrer totalement dans l’instant présent et dans l’intention que je mets dans mon action du moment. Si cet exemple vous semble trop difficile à mettre en œuvre coupez votre connexion Internet, ou mieux, retrouvez-vous dans un lieu sans connexion. Si si, je vous assure, il en existe encore beaucoup, même à Los Angeles où je vis ! C’est la seule porte d’entrée pour faire du vide et enfin accéder à votre puissance intérieure sans vous laisser dévorer par les réseaux sociaux ou les médias, ennemis de notre temps ! (pourtant j’adore moi aussi être présente sur les réseaux, seulement je ne veux pas en être dépendante. Je choisis d’être « maître » de mon temps). Avec un peu de cette discipline salvatrice vous gagnerez en énergie, en temps, et en confiance en vous lorsque vous verrez les résultats de vos nouvelles résolutions prendre forme.

Avec ces quelques règles de base, j’espère contribuer à vous faire percevoir le temps comme un allié. Bien utilisé il va vous permettre de maîtriser vos journées grace à des choix assumés, d’avoir prise sur chaque heure qui passe et de voir vos rêves se concrétiser dans un an, trois ans, cinq ans…

Je vous souhaite de profiter de l’aventure !

Love &  Respect,

Christine Lewicki  

Vous  désirez partager cet article dans votre Ezine/Blog/Site? Vous êtes les bienvenus en incluant le petit texte suivant:

“Christine Lewicki, est une coach en entreprise certifiée, auteur du Bestseller “J’arrête de râler!” publié en plusieurs langues, Conférencière et Facilitatrice de groupes MasterMind en France et aux Etats-unis. La passion de Christine est d’aider les gens ordinaires à puiser dans leur zone de génie  pour se créer des vies {extra}ordinaires, une action imparfaite à la fois.  Elle propose plusieurs programmes pour aider les entrepreneurs à affirmer leur expertise mais aussi pour tous ceux qui veulent entreprendre leur vie (sans pour autant avoir de business). Tous les mois, elle publie une newsletter et partage avec ses lecteurs, ses meilleurs conseils, outils et sources d’inspiration. Pour vous abonner, visiter le site  ChristineLewicki.com.

Aucun commentaire

  1. Jour 187 | Quatre fois par jour 17 avril 2015 à 8 h 45 min

    […] suis d’accord avec tous les points de cet article : https://christinelewicki.wordpress.com/2015/04/17/les-6-regles-dor-pour-faire-du-temps-votre-allie/ mais la tâche me paraît bien ardue. Jon Kabat-Zinn se lève lui aussi à l’aube pour faire […]

  2. Jour 192 | Quatre fois par jour 24 avril 2015 à 6 h 48 min

    […] faisons ça. Merci Christine Lewicki pour son conseil numéro 6 […]

  3. Doudou's Family 5 mai 2015 à 17 h 28 min

    Reblogged this on La famille Doudou and commented:
    Un précieux article sur la gestion de notre temps que je tenais à vous reloger !
    Merci Christine Lewicki

  4. […] de l’été pour rêver à l’emploi du temps dont on a vraiment envie. Pour cela, il existe des méthodes. On peut dessiner une carte mentale où l’on réfléchit à la place que l’on accorde au travail […]

  5. […] ♥ Les 6 règles d’or pour faire du temps votre allié–  « Tempus fugit, hora volant  »*  le temps.. Ce concept qui nous taraude, nous obsède.. Je m’empêche d’utiliser la formule  « Je n’ai pas eu le temps» en guise d’excuse.. car  8/10, c’est parce que j’ai choisi de faire autre chose de plus gratifiant ou plus urgent. Christine Lewicki nous donne des petites astuces pour faire affaire avec lui. Mon problème le plus aigu est de vouloir être  multitâche ! J’ai encore du pain sur la planche. « Tempus rerum imperator . » Pas si sûr ! […]

  6. […] LES 6 RÈGLES D’OR POUR FAIRE DU TEMPS VOTRE ALLIÉ  […]

Laisser un commentaire