Parfois je suis bien contente que personne ne me voit !

/, Poser des actes/Parfois je suis bien contente que personne ne me voit !

Souvent, j’ai tendance à penser que mes engagements dans la vie sont uniquement mes engagements officiels tels que mon mariage ou un contrat avec un client ou bien aussi ceux que j’annonce publiquement comme le jour où j’ai démarré le challenge d’arrêter de râler sur le blog www.jarretederaler.com

Et pourtant, plus ça va et plus je prends conscience que quoi que je fasse, à tout moment de ma vie je suis engagée. Finalement, il n’y a pas une seconde de ma vie où je ne suis pas engagée, même si personne ne peut le voir. Et oui, même quand je suis avachie dans le canapé à manger des bonbons et à regarder une émission qui ne m’apporte rien, je suis engagée (et bien contente que personne ne me voit !).

Parfois, il m’arrive aussi d’avoir une pile de travail à faire et je choisis de passer du temps à divaguer sur internet. À ce moment je suis peut-être engagée à prouver que je ne peux ou ne suis pas capable de faire ce projet, qu’il est trop ambitieux et que de toute façon personne ne sera intéressé. Ou bien c’est une façon de me renforcer dans l’idée que je suis débordée et que je n’ai pas le temps pour prendre soin ni de moi ni de mes enfants ou que les autres ne font rien et que c’est à moi de tout faire….

perdrebeaucoupaetreoccupé2

Souvent cet engagement n’est même pas conscient et je peux trouver mes raisons de surface, celles qui sont « conscientes », tout à fait « valables ». D’ailleurs, les personnes autour de moi approuvent généralement ces raisons « Oui, c’est vrai tu es toujours en train de faire tellement de choses, tu dois être débordée », ou « Comment peux-tu te lancer dans un tel projet avec tes 3 enfants ? », ou » Profite de ce que tu as déjà accompli et ne prends pas le risque de te planter »…

Parfois, je suis donc inconsciemment engagée dans mon échec. Je me sabote de manière inconsciente mais je dois ensuite vivre au quotidien avec ces conséquences.

BONNE NOUVELLE :

Je réalise qu’en parvenant à être honnête envers moi-même à propos de mes manières d’agir, je deviens plus forte, je cesse d’être une victime et je deviens maître de ma vie. La prise de conscience de mon sabotage inconscient est le premier grand pas dans la douce quête de mon épanouissement.

By | 2016-10-26T08:35:41+00:00 24 septembre 2015|Categories: Confiance en Soi, Poser des actes|0 commentaire

Laisser un commentaire