Il n’est pas nécessaire de fournir  TANT D’EFFORTS pour développer votre activité lorsque vous prenez le temps de définir votre  « Big Picture » ou vision globale.

J’ai parlé à une cliente récemment qui me disait qu’elle se sentait complètement perdue parce qu’on ne cessait de lui répéter: « Vous devriez commencer un blog, vous devriez être sur Twitter, vous devriez créer un groupe Yahoo, vous devriez avoir une liste, vous devriez faire des téléséminaires ». Elle m’a demandé perplexe: Que dois-je donc faire??? Ma réponse a été catégorique: «Ne faites rien tant que vous n’êtes pas certaine d’avoir définis  votre flux de marketing. »

Je vois beaucoup trop de chefs d’entreprise bien trop occupés à fournir une multitude d’efforts dans tous les sens. Ils tentent une chose ici et une chose par là, mais n’obtiennent  pas  les résultats convoités parcequ’ils oublient une chose très importante:

Le « Big Picture »ou leur stratégie globale

Un autre  exemple, une cliente (  qui est Professional Organizer, un métier à la mode aux Etats-Unis) voulait mettre sur pied un séminaire de 3 heures en direct pour apprendre aux gens comment s’organiser. Elle allait louer une salle, passer des heures et des heures à créer le contenu du séminaire ainsi qu’un dépliant visant tous ceux qui étaient fatigués de leur désordre, et se débrouiller tant bien que mal  pour remplir la salle. En fin de compte, elle allait vendre le séminaire à $29 par personne. Elle espérait  tout simplement pouvoir obtenir  un client privé à la suite de cet événement! C’est tout.

Nous sommes alors allés de l’avant  et nous avons fait des calculs pour finalement conclure qu’elle dégagerait globalement ( avec son nouveau client) un profit de seulement 300 euros  (y compris  beaucoup d’épuisement).  Elle s’en sortirait peut-être avec  une petite poignée de clients à court terme. Son événement n’avait aucune stratégie. Elle y consacrerait  des heures et des heures de travail accompagné beaucoup de  stress.  Si vous vous reconnaissez dans cette description (j’ai moi -même fait la même erreur quand j’ai commencé): ARRÊTEZ.

Il est temps de commencer à penser au  » Big Picture ».

Lorsque vous planifiez un atelier ou un événement, quel est votre plus grand objectif?  N’est-ce- pas  de  faire grossir votre entreprise en augmentant  continuellement le nombre de personnes que vous avez séduit par votre message et vos offres?

J’ai ensuite demandé à ma cliente:  Qu’avez-vous prévu après l’atelier? Quel est votre plan d’action pour inscrire les participants dans vos services?

Voyez-vous, un atelier est une belle opportunité  pour inscrire des personnes à vos divers programmes. C’est aussi une opportunité pour inscrire des clients qui travailleront avec vous  à long terme. Ils participent à votre atelier parce qu’ils ressentent un certain malaise dans le domaine de votre expertise et ils veulent à tout prix en sortir. Déjà en étant présents dans la salle; ils investissent leur temps précieux et démontrent un certain intérêt. C’est ce que j’appelle des prospects qualifiés ou des clients potentiels. Des personnes engagées et avides de vos services et de votre offre. L’atelier représentait donc pour cette cliente, un avant-goût de ce qu’elle avait à offrir. Quelle serait son offre à la fin de l’atelier? Que ferait-elle pour offrir davantage à ceux qui désiraient  aller plus loin – ceux qui recherchaient  une solution plus complète et approfondie?

Nous avons donc créé et mis en place une OFFRE convaincante avec les étapes nécessaires pour la faire réussir  ainsi qu’une stratégie pour inscrire les participants.

MA cliente a compris que c’était de SA  responsabilité en tant qu’entrepreneurs d’aider les gens à choisir et à agir pour améliorer leur vie.

En fin de compte, c’est  à nous entrepreneurs de mettre en place  un système qui permet aux gens de comprendre facilement notre offre et de s’inscrire à nos programmes afin de pouvoir servir les gens qui ont besoin de nous en continuant à  faire grossir  notre entreprise. Si nous savons que nous avons quelque chose à offrir qui pourrait profondément aider les gens, c’est en sorte ne pas leur rendre service que de ne pas leur proposer nos services.

Avez-vous déjà réfléchi au Big Picture dans votre entreprise? Avez-vous un flux de commercialisation en place?  Je vous parlerai dans un prochain article comment  mettre sur pied un flux de marketing!

Love & Respect,


Voulez-vous utiliser cet article dans votre newsletter, blog, ou sur votre site? Vous le pouvez en  incluant le petit texte qui suit:

« Christine Lewicki est un Coach d’Affaires Certifié, conférencière, formatrice et animatrice de groupe MasterMind. Elle s’est engagée à aider les entrepreneurs à valoir leurs compétences et leur permettre d’inscrire  de plus en plus de clients. Vous pouvez vous abonner à la Newsletter O Coaching publiée chaque mois pour partager des outils et des conseils  pour vous aider à vous sentir comme une Ferrari sur la route de l’Entrepreneuriat. Pour vous abonner dès aujourd’hui, visitez www.ocoaching.com .