“J’arrête mon addiction aux médias en 21 jours »

/, O Coaching/“J’arrête mon addiction aux médias en 21 jours »

Addiction aux medias

“J’arrête mon addiction aux médias en 21 jours! »

Un nouveau challenge de Christine Lewicki

Nous passons plusieurs heures par jours devant la télévision à nous laisser gaver par des programmes qui véhiculent des messages de crise, de négativité, de crime, de meurtre, de scandale et de consumérisme. Nous nous perdons dans des journaux qui nous apportent plus de polémique que d’information. Sur internet nous visitons des sites pour nous distraire de la morosité de notre vie et nous nous laissons absorber par la vie des autres sur les réseaux sociaux.

En ce début d’année 2014,  je choisis de découvrir à quoi pourrait ressembler mon quotidien si je pouvais me sevrer de mon addiction aux médias.
Je pense que je passe encore trop de temps à consommer de l’information qui me pollue l’esprit et j’ai envie que cela change.  J’ai envie de faire du VIDE pour y voir plus clair!

J’arrête mon addiction aux médias en 21 jours » du 1er janvier au 21 janvier 2014 ( jour de mes 40 ans au passage !) Ce challenge consiste à me couper de tout média pendant 21 jours consécutifs ( Télé, Radio, Presse, Réseaux Sociaux).
Je ne serais pas étonnée de découvrir qu’ à la fin des 21 jours le monde continuera de tourner et que tout ce que j’aurais « raté » n’arrivera pas à la cheville de tout ce que j’aurais vécu pendant mon challenge.

Il ne s’agit pas de me couper de tous médias pour tout le reste de ma vie. Il s’agit juste de me sevrer de l’habitude de me laisser gaver par les médias. Me sevrer de mon habitude de laisser la radio, la presse, la télé ou  internet m’inonder d’informations que je n’aurais pas sélectionné. Reprendre contrôle de ce que je consomme et redevenir maître de mon cerveau. Être plus présente à la vie !

Pendant le challenge je pourrais lire mes mails ( mais ne pas cliquer sur les liens vers des articles dramatiques que je pourrais avoir reçu), de mon côté autant que possible je préférerais le téléphone pour rentrer en contact avec les autres, je pourrais lire tous les livres que je veux, écrire des lettres et recommencer à écouter mes albums de musique préférés. Par contre pas de radio, pas de réseaux sociaux, pas de presse, et pas de télévision.

Après le” jeune” de 21 jours , je pourrais reprendre ma consommation de media mais en restant maitre de ce qui rentre dans mon champs de conscience. Pour garder l’analogie diététique je choisirais des sources d’informations riches en fibres, en couleurs et en vitamines !

VOUS VOULEZ FAIRE LE CHALLENGE AVEC MOI ? REJOIGNEZ -NOUS  sur le groupe FACEBOOK de ce nouveau challenge ! ( je vais disparaître des réseaux sociaux  mais  mon assistante  de l’équipe O Coaching  pourra poster de temps à autre!)

Aucun commentaire

  1. Anneke V 10 janvier 2014 à 9 h 36 min

    Chère Christine
    Je n’ai pas de Facebook – et je ne souhaite pas en créer un pour le moment – donc je ne peux signer publiquement ma participation , mais c’est absolument étonnant cette synchronicité car j’ai entamé quasiment le même challenge (avec deux jours de décalage …) .
    J’en suis à recommencer mes 21 jours depuis hier puisque j’ai surfé sur le net …
    A la place moi j’ai repris des cours du soir en ressources humaines et compta/paye pour préparer des certifications professionnelles.
    Et je vais me remettre au scrap 🙂

    Je vous souhaite donc un bon challenge et le plein d’Energie Créative

    Bien à vous

    Anne Verhelle
    Poitiers , France

    >

  2. […] Alors que j’étais en train de finaliser l’écriture de mon livre WAKE UP ! j’ai eu une révélation. J’avais du mal à trouver du temps pour écrire, j’avais du mal à mettre de l’ordre dans mes idées et à coucher sur papier ce que j’avais sur le cœur. Je me sentais frustrée et je commençais à me demander si j’allais un jour réussir à terminer ce projet. Jusqu’au jour où j’ai pu identifier la source de mon problème. Je me suis rendu compte que j’étais devenue intolérante au vide. Alors que chaque jour je me confrontais à la page blanche de mon manuscrit (vide), je me suis observée à chercher à remplir ce vide par tous les moyens. Je prenais mon téléphone pour voir si je n’avais pas reçu de SMS, j’ouvrais mon application de mail pour voir si quelqu’un avait quelque chose d’important à me dire ou je me perdais sur les réseaux sociaux à regarder les idées des autres défiler ! J’ai compris que le seul moyen pour moi de terminer mon projet d’écriture devait passer par un sevrage de mes distractions. Je devais réapprendre à être à l’aise avec le vide de ma page blanche pour créer un espace qui permettrait l’accouchement de mes idées. C’est ainsi que je me suis lancé un nouveau challenge “21 jours sans médias”. […]

  3. damien 22 septembre 2015 à 7 h 07 min

    Bonjour Christine,

    Merci pour vos idées lumineuses et votre enthousiasme partagé.
    Je profite de ce post pour déclarer ma frustration concernant mon rythme de vie, afin de trouver des réponses à ses obstacles que j’ai du mal à gérer.
    Même si je vous lis souvent sur le net, j’avoue ne pas avoir lu vos livres donc je m’excuse si les réponses à ces questions se trouvent à l’intérieur.

    J’ai bien intégrer l’idée qu’arrêter de râler est bénéfique à tous les niveaux, j’ai pu en appliquer le principe il y a déjà un petit moment lorsque j’étais célibataire et encore “maître” de l’organisation de mon emploi du temps.

    Cela dit, j’ai 30 ans maintenant, j’ai une amie et un enfant de 10 mois à la maison, je suis entrepreneur dans le bâtiment et j’ai la possibilité d’ajuster mon temps de travail en fonction des contraintes familiales journalières, et malgré ça je suis dépassé…
    En effet, lorsque j’arrivais à me programmer une méditation tous les matins en étant célibataire (facile), aujourd’hui je peux espérer me retrouver dans le silence uniquement les jours où j’ai la force de me lever vers 5h du matin.
    Je suis (ou plutôt j’étais) sportif et aujourd’hui j’ai de “la chance” si je trouve 1h pour aller courir ou faire un peu de muscu mais toujours avec une contrainte de temps qui me gâche franchement mon plaisir et mon ressenti.
    Et pour faire le lien avec votre article, j’essaye de poursuivre la lecture le soir avant de me coucher lorsque mon amie regarde la télé, et suis donc contraint de m’installer sur mon balcon certes agréable mais un peu froid l’hiver, c’est le seul endroit où je peux me retrouver “presque”au calme, le lit n’étant pas un endroit propice pour moi à la lecture car je m’endors rapidement.
    Je n’ai jamais ouvert de compte facebook mais chez moi, mon amie allume la tv vers 18h quand elle débauche jusqu’au soir qu’elle aille se coucher, on a déjà parler de cette situation qui m’embarrasse et elle a pu faire des efforts momentanés mais pas durable et je ne peux pas non plus lui imposer ma façon de vivre.

    Alors vous l’aurez compris, je suis un peu déconcerté, un peu frustré et donc un peu perdu finalement.
    Alors comment faites vous pour gérer tout ça, vos enfants et votre mari ne regardent-ils pas la tv?
    Comment dois-je inter-agir avec mon amie lorsqu’elle me parle des potins des autres personnes de notre entourage, des rumeurs sur facebook ou quand elle s’indigne devant une émission de télé réalité ou de l’arrivée massive d’émigrés, alors que je suis intéressé par des nouveaux projets professionnelles, par la lecture de livre sur le développement personnel, par le sport et les sciences humaines?
    Peut on vivre heureux en couple lorsque l’on ne partage pas les mêmes convictions/point de vue ?
    Me serais-je “planter” sur le choix de mon partenaire…?lol

    Merci encore pour votre fantastique travail!!!!

  4. […] « Alors que j’étais en train de finaliser l’écriture de mon livre WAKE UP ! j’ai eu une révélation. J’avais du mal à trouver du temps pour écrire, j’avais du mal à mettre de l’ordre dans mes idées et à coucher sur papier ce que j’avais sur le cœur. Je me sentais frustrée et je commençais à me demander si j’allais un jour réussir à terminer ce projet. Jusqu’au jour où j’ai pu identifier la source de mon problème. Je me suis rendu compte que j’étais devenue intolérante au vide. Alors que chaque jour je me confrontais à la page blanche de mon manuscrit (vide), je me suis observée à chercher à remplir ce vide par tous les moyens. Je prenais mon téléphone pour voir si je n’avais pas reçu de SMS, j’ouvrais mon application de mail pour voir si quelqu’un avait quelque chose d’important à me dire ou je me perdais sur les réseaux sociaux à regarder les idées des autres défiler ! J’ai compris que le seul moyen pour moi de terminer mon projet d’écriture devait passer par un sevrage de mes distractions. Je devais réapprendre à être à l’aise avec le vide de ma page blanche pour créer un espace qui permettrait l’accouchement de mes idées. C’est ainsi que je me suis lancé un nouveau challenge “21 jours sans médias”. […]

Laisser un commentaire