Vous aimeriez bien en savoir plus sur l’aventure WAKE UP et surtout en quoi ce programme pourrait changer votre vie ? Plutôt que de vous répondre avec mon regard de coach,  j’ai demandé aux participants de raconter eux-mêmes ce qu’ils ont vécu et comment cela a changé leur vie.

Je vous invite aujourd’hui à rencontrer Valérie ! Avant sa participation à la Retraite WAKE UP, Valérie s’interrogeait sur la direction qu’elle voulait donner à sa carrière professionnelle dans laquelle elle ne trouvait plus de sens.

Dans quelle situation te trouvais-tu avant de t’inscrire à la {Retraite} WAKE UP ?

Lorsque je me suis inscrite au séminaire Wake up, j’étais salariée. Cela faisait 7 ans que je travaillais dans la même entreprise comme journaliste et depuis deux ans, c’était devenu la routine et je ne trouvais plus de sens à mon travail. Je me posais beaucoup de questions sur mon avenir professionnel. Rechercher un poste ailleurs, changer de voie, monter une boîte ? Je n’y voyais pas très clair.

 

Quelles étaient tes attentes de cette retraite ? 

J’ai décidé de participer à Wake up parce que j’avais besoin de consacrer 100% de mon temps à ne penser qu’à moi et mon avenir. Mais j’avais aussi besoin d’être accompagnée dans cette quête. J’espérais que ça allait m’aider à me reconnecter avec moi-même et à trouver des pistes de réflexion pour mon futur. Ce qui m’attirait aussi beaucoup dans ce séminaire, c’était qu’il y avait à la fois ce travail de développement personnel mais aussi un travail sur le corps et l’esprit avec de la méditation, du Nia et des joggings matinaux. Et puis le lieu, en pleine nature, m’inspirait beaucoup. J’avais besoin d’une vraie parenthèse ressourçante et inspirante.

Quels ont été tes moments forts de la Retraite ?

La force de la déclaration. A cette époque, j’avais un fort besoin de me reconnecter à la nature. La ville m’étouffait. En déclarant vouloir reconnecter les urbains avec la nature, j’ai ressenti physiquement une grande bouffée d’énergie et de bonheur. C’était très puissant. Dès juillet, je me suis mis dans l’action et en septembre je créais un blog sur la nature en ville : La ville est mon jardin, portraits de jardiniers urbains

En quoi la retraite t’a t-elle permis d’aller plus loin que le livre ?

La retraite permet de consacrer 4 jours entièrement à soi. Elle permet aussi d’échanger à tout moment avec Christine sur ses questionnements personnels, de vivre entouré d’une communauté bienveillante qui vous apporte leurs idées, leur éclairage, leur réflexion et continue à vous soutenir après le séminaire. Chaque question posée par les unes et les autres nourrit votre propre réflexion. Enfin les activités annexes comme le Nia ou la méditation sont très complémentaires du coaching.

Mission de vie, coaching

Quel a été ton déclic pour t’inscrire ? 

L’idée me trottait dans la tête depuis février. J’avais vu passer l’information sur Facebook et j’avais très envie de le faire. Je sentais que c’était le moment. Mais ce n’est qu’en juin, 15 jours avant le début du séminaire que je me suis lancée. J’ai contacté Christine pour avoir des informations. J’étais persuadée qu’il n’y aurait plus de places. En fait non seulement il restait une place mais le séminaire avait lieu la seule semaine de juin où je pouvais me dégager du temps. J’ai pris ça comme un signe et je me suis inscrite.

Quels enseignements de WAKE UP t’ont été les plus précieux ? 

Oser être soi et oser croire que tout est possible sont les deux enseignements forts qui m’ont aidée à avancer. Lorsque je suis arrivée au séminaire j’avais un peu l’impression d’être au pied d’une montagne impossible à gravir. Wake up m’a aidé à retrouver l’état d’esprit que j’avais eu 15 ans plus tôt lorsque j’ai commencé ma reconversion en journalisme. Je me suis rappelée du courage que j’avais eu et des opportunités que j’avais su saisir. J’avais oublié tout ça et Wake up me l’a rappelé. Je suis rentrée en me disant si je l’avais fait à 32 ans, je devrais pouvoir le refaire. Lorsque je suis repartie, je savais que j’allais finir par trouver ma place. J’étais au début d’une nouvelle aventure.

En quoi ton quotidien a-t-il changé depuis WAKE UP ?

Après WAKE UP, j’y suis allée par étape.

J’ai d’abord pris un temps partiel car si je voulais rebondir et retrouver l’énergie d’avancer, j’avais besoin de me retrouver et faire des choses qui me font du bien. Pratiquement au même moment, j’ai eu l’opportunité de travailler comme pigiste pour un média qui venait de se créer sur l’écologie. Ca a été une étape importante car je doutais de plus en plus d’aimer encore mon métier. Or, en travaillant pour ce média, j’ai compris qu’en réalité quand j’interviewais et j’écrivais sur ces sujets, j’étais dans mon élément, dans ma zone de brillance. Le blog sur la nature en ville et les jardiniers urbains m’a aussi confirmé à quel point ces sujets me portaient.

Finalement, j’ai décidé de me lancer et de prendre un congé sabbatique pour me consacrer totalement à mon projet de consultante éditoriale free lance auprès des entreprises engagées dans la transition écologique et l’économie sociale et solidaire. Mes compétences éditoriales peuvent les aider à se faire connaître. Découvrez le site de Valérie : www.valeriefrancois.com 

Vivez le programme WAKE UP !

Vous aussi pouvez clarifier vos objectifs de vie et apprendre comment les atteindre !

Réservez votre place pour la prochaine {Retraite} WAKE UP* qui se déroulera en petit comité (20 places seulement) dans un merveilleux coin des Cévennes, du lundi 24 au jeudi 27 juin 2019.

Je réserve ma place pour la {Retraite} WAKE UP !

* C’est la dernière année que j’offre la possibilité aux participants de vivre le programme WAKE UP sous forme de RETRAITE. Par la suite ce programme sera uniquement proposé en formule FORUM sur un week-end.