WAKE UP ? J’ai suivi mon intuition

//WAKE UP ? J’ai suivi mon intuition

Vous avez entendu parlé du programme Wake Up ? Vous aimeriez savoir ce que cela change concrètement dans la vie des participants ? Découvrez le témoignage et le merveilleux parcours de Sophie qui a vécu la {Retraite} WAKE UP de Poitiers en 2015.

Attention ! La prochaine {Retraite} WAKE UP aura lieu du 24 au 27 juin 2019, ne tardez pas à vous inscrire si cela vous tente.

1. Dans quelle situation te trouvais-tu avant de t’inscrire ?

Sophie : A l’époque, j’étais manager commercial, j’adorais mon métier ! Pour moi, le management est très riche en rencontres, échanges et partages. Occupant depuis 14 ans ce type de poste, je connaissais bien mon sujet.

Sauf que durant plusieurs mois, je me suis sentie mal. Mon corps s’exprimait … J’ai ressenti une véritable perte de confiance en moi, j’étais perdue.

Parallèlement, une amie m’avait conseillé de lire le livre WAKE UP! de Christine Lewicki. Lors de mon inscription au séminaire WAKE UP, j’étais toujours en cours de lecture et j’avais du mal à répondre à certaines questions que posent le livre.

2. Quel a été ton déclic pour t’inscrire ?

Sophie : J’ai suivi mon intuition. J’ai énormément accroché au discours de Christine. Je me sentais en phase avec sa manière d’exprimer les choses.

Sans en parler autour de moi, j’ai laissé un message sur le site internet bien que le séminaire était complet. Qui sait si quelqu’un se désisterait ? Et là un beau rendez-vous de la vie dont je me souviendrai longtemps : un matin, Christine m’appelle et me propose de me joindre au groupe le lendemain !

Surprise moi-même d’être potentiellement participante, je me souviens avoir exprimé à Christine mon incertitude à participer à ce séminaire car à ce moment-là, n’étais-je pas trop “mal en point” pour être capable d’être réceptive ?

Elle m’a répondu : “Ta présence parmi nous demain soir sera le reflet de ta détermination à changer”… whaouuuuuuuuuuu !

Mon mari a été extra, il m’a dit : “Fais ce qui est bon pour toi, je vais gérer les enfants et le reste”… Le lendemain matin, je préparais ma valise et prenais la route pour le séminaire.

Retraite WAKE UP ; sophie gascoin ; chalets de grazimi

3. Quelles étaient tes attentes de la retraite ?

Sophie : J’avais besoin de ces 3 jours loin de tout et de tous. J’avais besoin de me retrouver avec moi-même et de vivre les temps de réflexion profonde, les ateliers “ludiques”, les activités sportives (marche nordique, NIA) de ce séminaire – le tout en groupe avec des personnes qui ne seraient ni dans l’affect, ni dans le jugement.

4. Quels ont été tes moments forts ?

Sophie : Les moments d’introspection m’ont bouleversée. J’avais l’impression d’avoir mal car s’obliger à mettre des mots par écrit sur des émotions, des événements passés, c’est se regarder dans le miroir mais pas juste en surface, regarder à l’intérieur de soi. Les moments de méditation ont été révélateurs de bien-être, moi qui n’ai jamais su “m’arrêter” d’être dans l’action. Les moments de créativité – pour quelqu’un qui ne se dit pas créative – m’ont étonnée. J’y ai pris beaucoup de plaisir.

5. Quels enseignements de WAKE UP t’ont été le plus précieux ?

Sophie : Je suis repartie avec des outils que j’ai réussi à ancrer dans mon quotidien comme le tableau de vision, la célébration quotidienne, l’expression des besoins et des émotions, les carnets de notes (j’en ai écrits quelques-uns en 3 ans)…

Tout de suite, j’ai intégré la réceptivité et l’ouverture aux possibles, je me suis autorisée une période de développement personnel sans m’imposer de limites dans les possibilités de reconversion professionnelle. WAKE UP m’a ainsi aidé à reprendre confiance en moi, à Oser Briller, à Oser voir plus grand que moi !

Christine illustre très bien par des exemples simples de la vie quotidienne comment prioriser : j’ai baissé mon niveau d’exigence vis à vis du rangement, du ménage …

Le plus précieux des enseignements est sans doute celui de comprendre ce que je voulais vraiment mettre dans ma vie ! Ce qui faisait me faisait vibrer de l’intérieur.

6. En quoi WAKE UP t’a-t-il aidé à dépasser tes peurs ?

Sophie : Comme le dit Christine, je me suis dit : Pourquoi pas moi ? Et pourquoi pas ? J’ai écouté mon cœur davantage que mon cerveau.

J’avais peur de me lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat, j’ai toujours eu un profil de “suiveuse”. WAKE UP m’a aidé à sortir de ma zone de confort, et ça c’était difficile, car c’était tellement plus confortable de rester dans mes certitudes, dans ce que j’avais toujours su faire. D’ailleurs, mon premier projet me permettait de rester assez près de mes compétences. Je voulais commercialiser une gamme de cupcakes sucrés/salés auprès des professionnels. J’adorais la pâtisserie, je connaissais bien le Business To Business … c’était rassurant.

7. En quoi la retraite t’a-t-elle permis d’aller plus loin que le livre ?

Sophie : La retraite m’a permis de répondre aux questions du livre sur lesquelles je bloquais. Elle m’a permis d’aller davantage en profondeur et d’exprimer à voix haute mes réponses. Je n’ai pas réussi à faire de “déclarations” pendant la retraite, ça avait du mal à sortir… Je ressentais une certaine déception de ne pas réussir à m’exprimer comme les autres devant le groupe mais c’était trop difficile. Par contre, ensuite de retour chez moi, j’ai su dire les choses, sans retenue, et aujourd’hui je sais que j’en suis capable et que ce n’est plus une difficulté.

8. En quoi ton quotidien a-t-il changé depuis la retraite ?

Sophie : Aujourd’hui, je vais super bien ! Je n’ai plus de mal-être. J’ai osé le changement !

J’ai fait le choix avec ma petite famille de changer de vie, de sortir du cadre. Ça n’a pas été facile, mais je suis fière d’avoir osé ! J’ai réalisé un rêve de longue date : reprendre un village de gîtes, les Chalets de Grazimi, dans le Gers, une région qui me correspond tant !

Je ne suis qu’au début de l’aventure, puisque cela fait 3 mois, mais je me sens à ma juste place. J’adore accueillir des gens dans mon havre de paix. Ici, le temps s’arrête, les personnes se ressourcent en pleine nature, il n’y a que le chant des oiseaux pour les réveiller. Il se passe une véritable déconnexion, je ne le sais que trop bien, puisque cela faisait plusieurs années que j’y venais en vacances avec ma petite famille.

Ce métier me nourrit de belles rencontres et de partages, j’ai plaisir à préparer mes chalets pour garantir un nid douillet à mes vacanciers. J’ai aussi pas mal de temps à passer dehors, pour l’entretien du parc arboré de 4 hectares, mais quel bonheur d’être dehors et moins devant un écran. J’ai à cœur de développer un réseau de proximité avec les petits producteurs qui sont autour de chez moi. On a tous à gagner de créer une dynamique économique locale.

Aujourd’hui, je peux dire que ma mission de vie est de partager mon havre de paix aux personnes qui ont besoin de se ressourcer, de déconnecter de leur vie trépidante, en leur apportant un accueil chaleureux et bienveillant et leur permettre de passer un séjour riche de nature, de découvertes, de convivialité et de Sens !

9. Quel principe de WAKE UP penses-tu devoir mieux ancrer dans ta vie ?

Sophie : Prendre soin de sa source ! J’ai encore du mal à m’accorder des “pauses” et à méditer.

J’ai conscience du bien-être que cela apporte mais j’ai du mal à me discipliner… ça viendra. Le plus important selon moi c’est la prise de conscience et l’action pour engager le changement !

By |2018-11-20T21:43:23+00:0029 avril 2018|Categories: Programme WAKE UP|Commentaires fermés sur WAKE UP ? J’ai suivi mon intuition