WAKE UP, le passage à l’acte ! François témoigne.

/, Sources d'inspiration/WAKE UP, le passage à l’acte ! François témoigne.

Vous avez entendu parlé du programme Wake Up ? Vous aimeriez savoir ce que cela change concrètement dans la vie des participants ? Découvrez le témoignage et le beau parcours de François qui a vécu la {Retraite} WAKE UP de Rosario en 2015.

Attention ! Le {FORUM} WAKE UP (le programme en formule intensive sur un week-end) a lieu du vendredi 30 novembre au dimanche 2 décembre 2018 à Paris. Il nous reste quelques places pour ce week-end puissant et transformateur ! N’attendez plus pour vous inscrire et profitez de notre offre spéciale, une place offerte pour chaque place achetée !

1. Dans quelle situation te trouvais-tu avant de t’inscrire ?

François : Je suis développeur de logiciels et la remise en question de mon activité a toujours été au coeur de mes préoccupations. Cette remise en question accompagnée d’une veille technologique régulière m’a permis de dégager des idées directrices pour l’élaboration de logiciels de qualité. Pendant des années (environ 10 ans) j’ai couché sur le papier des fragments d’idées, rédigé moult documents, réalisé des cartes heuristiques avec l’idée que peut-être un jour j’en ferais quelque chose. J’ai eu aussi de temps en temps l’opportunité de diffuser mes idées dans mon environnement professionnel proche mais il y a avait toujours la question du “what next?”. L’idée me titillait de réaliser des conférences informatiques. Je pouvais me projeter mentalement dans cette activité. Mais il s’agissait plus d’une idée, d’un rêve auquel répondaient la peur de se lancer, de se planter, d’être ridicule, le syndrome de l’imposteur, enfin tout ce que l’on peut imaginer comme facteur d’inhibition. Et puis il y avait déjà tellement de monde sur le marché des conférences informatiques…
Depuis plusieurs mois, je suivais les conseils de Coachs sur internet. Si certaines phrases telles “ne pas avoir de regret de ne pas avoir osé se lancer” me parlaient particulièrement, elles n’étaient pas suffisantes pour me faire bouger.

2. Quel a été ton déclic pour t’inscrire ?

François : J’ai assisté en direct (webinar) à une conférence de Christine Lewicki. Je crois que c’était dans le cadre du “Sommet de la réussite”. Cette conférence a réveillé mon envie de me dépasser. A la fin de la conférence, Christine a lancé un appel pour compléter et finaliser la liste des participants à la retraite de Rosario. Elle souhaitait de préférence qu’un homme complète la liste. Je suis allé sur le site web de la retraite pour prendre connaissance du programme et du lieu, et ma participation est très vite devenue une évidence.

3. Quelles étaient tes attentes de la retraite ?

François : J’avais lu le livre de Christine Lewicki “Wake Up” et je l’avais trouvé très concret, très bien argumenté et très proche de mes préoccupations. Mon idée en m’inscrivant était que cette retraite allait me permettre de sortir de ma zone de confort. J’avais l’espoir que l’accompagnement de Christine pourrait m’aider à concrétiser mon projet de conférence et le passer du rêve à la réalité. Et j’ai senti que Christine avait les qualités humaines pour installer un environnement favorable (“bienveillance et respect”).

4. Quels ont été tes moments forts ?

François : Le moment où j’ai pris l’engagement devant tous les participants de réaliser des conférences avant 1 an. C’était un moment solennel et très fort émotionnellement. Je savais que cet engagement était un des leviers qui allaient me faire basculer vers la réalisation de mes projets car je n’ai pas l’habitude de me dédire. Il y a eu également le moment où j’ai osé poser mes doigts sur les touches du magnifique piano de Rosario pour égrener les notes de mes propres compositions musicales, accompagné par les mouvements de danse de Christine. Beaucoup de moments de bonheur simple aussi, tels les échanges avec les autres participants, les repas végétariens de notre hôtesse, les ateliers d’expression corporelle.

5. Quels enseignements t’ont été le plus précieux ?

François : Je suis reparti de Rosario avec la volonté de m’accorder à l’avenir plus de temps pour penser à moi et à mes projets. De plus j’avais pu par les ateliers toucher du doigt la possibilité de passer à l’action et également visualiser mes conférences et ces sensations me poussaient à continuer dans cette direction. Il y a par ailleurs quelques phrases que j’ai d’ailleurs notées dans mon cahier de pépites qui m’ont particulièrement marqué. Par exemple “Aller jouer dans la cour de la vie”. En effet si tout ceci n’est qu’un jeu alors où est le risque ?

6. En quoi WAKE UP t’a-t-il aidé à dépasser tes peurs ?

FrançoisEn me permettant de me recentrer sur mes besoins et mes envies, WAKE UP a rendu plus impérieux chez moi le besoin d’avancer, de vivre mes rêves afin de ne pas avoir de regrets plus tard. Grâce aux ateliers j’ai pu appréhender, visualiser l’acte déclencheur, le moment de bascule vers l’action. Cela m’a permis de relativiser mes peurs.

7. En quoi la retraite t’a-t-elle permis d’aller plus loin que le livre ?

François : J’avais offert le livre à ma femme qui était en phase de reconversion professionnelle et je l’avais donc également lu. Le livre m’a permis d’identifier les points à travailler pour avancer sur des projets. Mais la retraite va au-delà de la compréhension intellectuelle, elle fait appel à toutes les ressources de la personne pour se focaliser sur l’objectif. Il s’agit d’un coaching intensif sur 3 jours. Il m’a permis de redonner de l’importance à mes besoins et à mes envies, j’avais un peu tendance à m’oublier.

8. En quoi ton quotidien a-t-il changé depuis la retraite ?

François : A la fin de la retraite j’avais pris l’engagement face à tous les participants de réaliser des conférences informatiques avant qu’un an ne se soit écoulé. En fait cela a pris 2 ans avant que je me lance. J’ai répondu à un appel pour réaliser des présentations lors d’une conférence à Munich. J’ai proposé 2 sujets et ils ont été tous les deux sélectionnés à ma grande surprise (et peur !). Dès lors je ne pouvais pas reculer. J’ai travaillé d’arrache-pied pendant des mois, pris du temps sur mes soirées, pris également des congés pour réussir ce challenge multiple (2 présentations à préparer en anglais pour une conférence officielle en Allemagne). Les présentations se sont passées aussi bien que possible et m’ont donné envie de réitérer cette expérience. Le passage à l’acte m’a donné plus de confiance en mes capacités à avancer et me dépasser. Mais la confiance est un muscle qui demande de l’entretien, il m’arrive donc de me replonger dans le livre pour y retrouver l’esprit qui a soufflé lors de la retraite.

9. Les programmes de développement personnel sont souvent majoritairement remplis de femmes. En quoi penses-tu que le programme WAKE UP concerne aussi les hommes ?

FrançoisLe programme WAKE UP, par les différents ateliers qu’il propose, sollicite à la fois l’esprit et le corps. C’est l’association des deux approches qui favorise la prise de conscience permettant d’avancer et c’est la grande force de la retraite WAKE UP.

Les hommes sont comme les femmes en butte aux mêmes envies d’avancer et font face aux mêmes peurs pour se lancer. Mais je pense qu’ils sont en général plus formatés pour faire appel à leur intellect plutôt qu’à leurs émotions pour avancer.

Lâcher prise, focaliser sur son ressenti, accepter les émotions qui viennent est sans doute plus difficile pour un homme que pour une femme. C’est peut-être ce qui explique la moindre présence masculine dans les programmes de développement personnel. Toutefois il me semble que les temps changent et que les jeunes hommes sont plus ouverts maintenant au développement personnel.

Je découvre le {Forum} WAKE UP !
By |2018-10-29T22:47:26+00:0024 octobre 2018|Categories: Programme WAKE UP, Sources d'inspiration|Tags: , |Commentaires fermés sur WAKE UP, le passage à l’acte ! François témoigne.